Expos

"Ektaterrestre" vs "Histoires Mexicaines"


A l'atelier Mu, 3 rue Camille Jordan, Lyon 1er. Entrée libre du mercredi au vendredi, 15h-19h.

Vernissage le 9 novembre à partir de 18h, exposition du 9 novembre au 6 décembre 2011.

C’est lors d’un échange avec l’Ecole Nationale d’Art du Mexique (« La Esmeralda ») que Camille Dolladille a pu déployer son goût pour l’écriture et l’image narrative. Inspirée par l’univers graphique coloré et expressif de l’Amérique Latine, c’est au travers du dessin, de la peinture, de la gravure et de la broderie qu’elle développe une façon personnelle d’inventer et de raconter des histoires.

Le long des routes du Nouveau Mexique, l’artiste lyonnaise Héloïse avec un H, ne s’attache pas au spectaculaire mais cherche le plus petit signe de vie dont le sens s’est perdu. Vestiges d’accidentés de la route, ces traces de drames individuels qu’elle immortalise dans leurs oublis, rendent une histoire plus vaste.

Deux territoires, deux techniques, deux univers mais une frontière ténue qui permet ce parallèle entre ces deux artistes pour cette collaboration.

It is during an exchange with the National School of Art of Mexico (” The Esmeralda ”) that Camille Dolladille was able to display her taste for the writing and the narrative image. Inspired by the colored and meaning graphic universe of Latin America, it is through the drawing, the painting, the engraving and the embroidery that she develops a personal way of inventing and of telling stories.

Along the roads of New Mexico, the artist of Lyon Héloïse avec un H, does not become attached to the spectacular but looks for the smallest sign of life of which sense got lost. Vestiges of road accident victims, these tracks of individual dramas which she immortalizes in their oversights return an history vaster.
Two territories, two techniques, two universes but a tenuous border which allows this parallel between these two artists for this collaboration.